Réduire les déchets en pharmacie

La préoccupation de tous face à la pollution environnementale est croissante, d’où l’importance de combattre la pollution plastique du secteur des pharmacies. De nombreuses initiatives sont mises en place pour réduire l’impact environnemental de nos épiceries, et l’emballage alimentaire est très largement critiqué.

Mais qu’en est-il de nos pharmacies? Entre les circulaires hebdomadaires, le suremballage des cosmétiques et les emballages à usage unique pour les médicaments, les pharmacies ne sont pas étrangères à la génération d’une grande quantité de matière résiduelle. Heureusement, il y a des solutions pour réduire la pollution plastique en pharmacie.

Une réflexion nécessaire en pharmacie

Chaque année, au Canada, plus de 250 millions de prescriptions sont servies dans des emballages qui génèrent une quantité importante de matières résiduelles.

Plus de 6 000 tonnes de plastique et de carton remplissent annuellement les bacs de recyclage, uniquement pour disposer des emballages de médicaments de prescription. La pollution plastique en pharmacie est immense.

Comme tous les emballages à usage unique, la problématique de l’emballage de nos prescriptions en pharmacies doit être adressée rapidement et adéquatement. La recyclabilité d’un emballage ne constitue plus une solution durable.

270 000 tonnes de plastiques parfaitement recyclables finissent leur vie dans nos océans. Il faut donc pousser la réflexion plus en amont et privilégier des emballages écoconçus autant que possible.

La solution à la pollution plastique

Les pharmaciens soucieux de l'environnement sont de plus en plus nombreux. Par les actions possibles, choix d’un emballage écoconçu, qui prend en considération l’ensemble des intrants, de l’approvisionnement jusqu’à la gestion de la fin de vie, en passant par un processus manufacturier à faible consommation énergétique, voilà où doivent s’orienter les efforts des entreprises qui ont le souci d’être responsable.

En choisissant des produits écoconçus pour l’emballage des médicaments de prescriptions, les pharmacies peuvent réduire leur empreinte carbone et s’assurer d’adopter une solution durable. Depuis déjà 10 ans, EcoloPharm a développé des solutions d’emballage pour médicaments de prescriptions qui valorisent l’approvisionnement local des matières premières, tout en jumelant un design innovant qui permet une diminution de 30 % de consommation de plastique. Ils réduisent donc la production de pollution plastique des pharmacies. Grâce à un procédé manufacturier moins énergivore et à une élimination du suremballage, les solutions d’emballages offertes par EcoloPharm sont à la fois écoresponsables, mais surtout durables.

Combattre la pollution plastique du secteur de la pharmacie, ça passe donc par l’élimination des circulaires et des sacs de plastique, mais aussi par le choix d’emballages de médicaments de prescriptions qui soient écoconçus. Car même si les régulations de Santé Canada contraignent à l’usage unique des emballages de médicaments, si des solutions plus écoresponsables existent, elles peuvent avoir un impact majeur sur l’industrie et sur notre environnement.

Chaque année, EcoloPharm permet de sauver plus de 250 tonnes de pollution plastique en pharmacie, 820 000 kW d’électricité et 41 tonnes de carton. C’est 13 tonnes de GES de moins dans l’environnement. C’est le pouvoir de l’écoconception.

Le saviez-vous ? déchet plastique :

  1. La pollution plastique en pharmacie rejetée dans l’environnement peut prendre jusqu’à 1000 ans avant de désintégrer.
  2. La biodégradation d’un sac plastique prend jusqu’à 450 ans.

Contactez-nous

Recevez des échantillons gratuits


EcoloVialEcoPillEcoloJarEcoloProEcoloMed

Recevez votre trousse de démarrage!


EcoloVialEcoPillEcoloJarEcoloProEcoloMed

Trouvez votre pharmacien distributeur le plus proche !


Receive your starter kit!


EcoloVialEcoPillEcoloJarEcoloProEcoloMed

Find your nearest pharmacist distributor!


Receive free samples


EcoloVialEcoPillEcoloJarEcoloProEcoloMed